Sélectionner une page

Le marché de la dématérialisation des documents en plein boom

Le marché de la dématérialisation
5/5 - (1 vote)

Le marché de la dématérialisation des documents atteindra les 9,5 milliards d’euros en France d’ici 2024, avec une prévision de croissance de 5,3 % par an en moyenne, selon l’institut d’études Xerfi. Quelles sont les tendances du marché de la GED (Gestion Electronique de Documents) aujourd’hui ?

Les enjeux du marché de la dématérialisation documentaire

Les entreprises en pleine transformation digitale

Les chantiers de transformation digitale se multiplient dans les entreprises. Mais aussi, en amont, les projets de dématérialisation documentaire ou GED (Gestion Electronique de Documents).

La dématérialisation des documents est véritablement en train de se démocratiser. Pour rester compétitives, les entreprises se digitalisent à marche forcée. Elles automatisent leur process pour gagner du temps, être plus efficaces et s’adapter aux besoins de leurs clients et de leurs collaborateurs, qui sont de plus en plus nomades (mobilité, télétravail).

Les besoins numériques des entreprises

Les entreprises veulent évidemment réduire leurs coûts, accroître leur productivité et automatiser les tâches à faible valeur ajoutée.

Le marché de la dématérialisation mûrit et se segmente. Les besoins numériques sont de plus en plus complexes et transverses, à la fois sectoriels, fonctionnels et géographiques. Les entreprises ont des besoins de plus en plus précis et adaptés à leur contexte et leur secteur d’activité.

L’objectif de réduction des coûts doit désormais s’accompagner d’une dimension plus qualitative et créatrice de valeur pour le client.

En outre, face aux menaces cyber croissantes, certaines grandes entreprises répugnent à externaliser la gestion de leurs données et de leurs documents. Les solutions SaaS (Software as a Service) ne sont donc pas forcément privilégiées par les grands groupes. La nécessité de sécuriser un maximum les solutions de gestion documentaire n’est, pour eux, plus une option.

Des obligations réglementaires sur la facturation électronique

La dématérialisation en entreprise est aussi tirée par la réglementation. Au 1er juillet 2024, toutes les entreprises, quels que soient leur taille et leur chiffre d’affaires, auront l’obligation de réceptionner les factures au format numérique.

Les grandes entreprises et les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) seront en outre obligées d’émettre leurs factures en version électronique respectivement le 1er juillet 2024 et le 1er juillet 2025. Quant aux TPE (Très Petites Entreprises) et PME (Petites et Moyennes Entreprises), l’obligation est reportée au 1er janvier 2026.

Un contexte macro-économique difficile

Malgré une demande forte liée à l’évolution générale de la transformation numérique des entreprises, le contexte macro-économique risque de ralentir la bonne volonté des entreprises. L’environnement économique reste incertain et plutôt obscur, avec une inflation galopante et des taux d’intérêt en hausse qui vont limiter les crédits et donc l’investissement.

L’offre du marché de la dématérialisation des documents

L’offre se structure verticalement

Face à des besoins croissants, le nombre d’acteurs du marché de la dématérialisation s’est accentué ces dernières années. Selon Xerfi, l’offre devrait se structurer davantage et se spécialiser par marchés verticaux :

Les solutions technologiques seront aussi de plus en plus performantes.

Les stratégies de croissance des acteurs du marché

Les acteurs, éditeurs de logiciels et intégrateurs enrichissent leur offre grâce à de nouveaux outils technologiques, notamment liés à l’IA (Intelligence Artificielle).

Le BPO (Business Process Outsourcing), ou externalisation des processus d’affaires, se développe. Les entreprises font de plus en plus appel à des experts extérieurs pour choisir les meilleures solutions techniques.

Après les grands groupes et les ETI, de nouveaux types de clientèles vont être ciblés, qui étaient jusque-là un peu délaissés, notamment les PME et les acteurs publics.

Enfin, le développement à l’international constitue un dernier axe de croissance pour les entreprises du marché de la dématérialisation.

Vous avez un projet de dématérialisation sur le Sud-Ouest ? Contactez Ingedis !

Télécharger notre livre blanc “Les gains de la dématérialisation”

Autres articles sur la GED :

Partagez sur les réseaux sociaux